En arrivant à l'aéroport de Miami, je me suis dit qu'on y était presque mais pas encore. Car c'est bien connu, les contrôles aux frontières américaines ne sont pas franchement une partie de rigolade. Et je peux vous dire que malgré mes sept ans passés à franchir les postes de contrôle des prisons françaises, je n'en menais pas large devant le dragon qui m'a fait subir un véritable interrogatoire sur ma vie en France et sur mes motifs de voyage en terre sacrée. Ce qui est drôle c'est que face à une telle suspicion, on ne peut s'empêcher de se sentir coupable! Je nous croyais tirés d'affaire quand il a fallu encore passer un dernier contrôle de sécurité pour les douanes. Et là panique à bord car je transportais plusieurs kilos de bouffe pour mes petits-déjeuners des deux semaines à venir! Je suis joueuse, alors plutôt que d'aller expliquer en larmoyant que je ne pourrais pas manger le matin à cause de mes intolérances alimentaires, j'ai respiré un grand coup et j'ai avancé dans la file en comptant sur ma bonne étoile. Coup de bol, c'est le mec juste devant moi qui s'est fait emmener pour une fouille de valise!!

Après toutes ces aventures, on chope un taxi collectif pour se rendre à Downtown où se trouve notre appartement. Le chauffeur -un espèce de cube suintant la haine autant que la sueur- est absolument infect, du coup quand il demande au couple de Français à côté de nous combien il doit mettre pour le pourboire et que le type hésite, je lui souffle en rigolant "Zéro". Ce qu'il fait, déclenchant une bordée d'injures en espagnol du charmant monsieur....Quand arrive notre tour, je réponds avec un grand sourire "One dollar", ce qui est peut-être encore plus méprisant! Il ne s'y trompe pas et me fusille du regard, paf dans ta g....mon coco ça t'apprendra à être aussi c....!

Le studio est superbe mais 1) au vu des bouts de pizza coincés cous le canapé le ménage n'a manifestement pas été fait, 2) les toilettes sont complètement bouchées... Il est plus de minuit passé, alors on laisse tomber et on se couche épuisés dans l'immense lit king size (jamais vu un lit aussi grand!). Le matin on a le plaisir de découvrir la magnifique vue, et c'est rigolo comme tout car le MetroMover passe juste devant notre tour.

Lever du soleil
L'immense Biscayne boulevard

Le soir, l'Intercontinental brille de mille feux!




Que dire de Downtown? D'abord que c'est un super coin où loger. Vous êtes à environ 20 minutes de South Beach en bus et bien placé pour visiter les autres quartiers (pas à pieds évidemment, les distances sont par trop immenses!). Ensuite j'ai beaucoup aimé l'ambiance, assez éclectique puisque d'un côté Downtown est le centre financier, mais de l'autre c'est aussi un melting pot culturel avec une présence assez forte des minorités (portoricaines, cubaines, jamaïcaines, etc.). On a beaucoup aimé le contraste entre les buildings rutilants et les petites rues où se succèdent restos sur le pouce et échoppes regorgeant de fruits et d'électronique en tout genre.

 




Un conseil, fuyez Bayside Marketplace, haut lieu touristique et où vous mangerez mal et cher. On y a dîné un soir avec ma copine Bea qui vit vers Fort Lauderdale et c'était vraiment l'arnaque (mais quel plaisir de te retrouver après tout ce temps ma Bea, j'ai passé une excellente soirée^^). C'est par contre très sympa de se promener sur Bayfront park où les employés de bureau font leur pause de midi. On a beaucoup apprécié aller se chercher notre barquette de frites et se poser dans la verdure rafraîchissante des pelouses pour observer la vie miamienne.






 



Il y a une balade que j'ai adorée, mais malheureusement je n'avais pas pris mon appareil photo car on l'a fait en footing: à partir de l'Intercontinental vous pouvez vous promener très loin en restant sur les quais le long de la Miami river. C'est très agréable, vous avez des vues magnifiques et les quais sont très bien aménagés, avec des arbres et des petits coins ombragés. Faites-le au crépuscule comme nous, les couleurs se prêtent particulièrement bien à la photographie (j'ai enragé!).

Le MetroMover (gratuit) est un bon moyen de prendre un peu de hauteur pour découvrir le centre-ville. On l'a fait le soir, complètement seuls, et on avait un peu l'impression d'être à Disneyland! Je garde également un excellent souvenir de notre balade en scooter (je vous raconterai plus loin nos mésaventures avec la location de ce scooter!). Je me suis amusée comme une petite folle à prendre des photos des buildings à pleine vitesse, renversée en arrière pour essayer d'avoir la meilleure prise de vue possible :p


 

Petite pause pour admirer la vue depuis un pont


En fait j'ai beaucoup aimé l'architecture générale de Miami qui allie acier, verre, verdure et eau. Je trouve que c'est une belle ville malgré son côté gigantesque tout ce qu'il y a d'américain, et son aspect superficiel. Pour finir cette review sur Downtown, je termine avec les photos du lieu que j'ai préféré: une immense verrière encastrée entre deux tours, qui domine une sorte de petite place remplie de verdure. On y a bu un verre, un petit coin aussi reposant à Miami, qui l'eut cru!







Au prochain numéro: comment j'ai réalisé inopinément un de mes rêves les plus fous à South Beach, nager avec des lamantins sauvages!!



Libélés : , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

2 commentaires:

    titite a dit…

    ce que je retiens de ces photos, c'est le ciel bleu sans aucun nuage !
    l'architecture verre, métal, verdure et eau m'aurait bien plu !

  1. ... le 18 janvier 2015 à 15:46  
  2. Pralinette a dit…

    Oh oui on en rêve actuellement...:p Et encore tu verras les posts suivants, on a eu une fois un ciel d'un bleu profond, c'était incroyable!

  3. ... le 18 janvier 2015 à 18:22