Nouvelle saison, nouveau club. 
Avec une équipe de nanas super toughs, enfin!!!  Et la fameuse Tevi Say...
Hâte de combattre pour le Parabellum où je me sens vraiment à ma place :)





Bon finalement je n'ai pas résisté à repartir au combat malgré mon genou toujours bof: j'ai fait mes 1ers pas en grappling au championnat européen de luta livre! Grosse découverte pour moi qui suis spécialisée en pieds-poings, ouhlala que c'était dur! Le niveau était super élevé (bien au-dessus du mien) mais j'ai réussi à survivre tant bien que mal lol


Chapeau à Tiffany et Aïtana, super coriaces! 





Le climat (octobre)

Le climat à Tenerife se résume en un mot: le kiff! Il a fait beau tout le temps, chaud sans être écrasant et avec un vent qui rafraîchissait agréablement. Parfois ça soufflait vraiment fort, mais mise à part la plage où on ne pouvait pas s'installer avec le sable qui volait dans tous les sens, ça n'a pas été un problème. Il n'y a qu'au volcan où on a caillé en fin de journée; il suffit de prévoir de quoi se couvrir.


Les couchers de soleil sont somptueux


Les balades et les randos

Il y a de quoi se faire plaisir sur l'île, le must était le pic du Teide mais aussi les majestueuses falaises de Los Gigantes qui valent vraiment le détour (le chemin qui suit la mer offre de superbes panoramas). Le petit trail au Barranco des Inferno est rigolo puisqu'on est obligé de porter des casques à cause des risques d'éboulis! En tout cas nul besoin de chaussures de randos, de bonnes baskets font largement l'affaire. Et tout est très bien balisé: pas de risque de vous perdre, ce qui est rassurant si vous vadrouillez seul-e. 




Les transports

On a loué un scooter à la boutique Topacio, un petit 125 qui nous a permis d'avoir un peu d'indépendance pour vadrouiller aux alentours. Par contre je vous conseille d'amener vos gants car ils n'en fournissent pas (en tant que motarde j'ai failli faire une syncope!!) et les casques sont un peu pourris...Vous pouvez néanmoins demander un intégral, c'est déjà ça. 
On avait hésité à louer une moto mais je n'ai pas regretté de ne pas l'avoir fait! La route est tout le temps en pente et il y a des ronds-points partout, donc avec un Juju qui fait deux fois mon poids en passager, j'aurais souffert ma race...J'ai été choquée de voir à quel point les motards là-bas sont peu équipés : excepté le casque, les gants et le blouson ils ne connaissent pas...
 
Pour vous rendre au volcan depuis Costa Adeje il faut prendre le bus 342 à la station Playa de Las Américas, comptez environ 1h30 de trajet. Et pour  une virée à  la ville de Santa Cruz, ce sera le bus 711 depuis la gare routière; ça vous prendra 1h20.




Les gens

On a trouvé les locaux très sympas et chaleureux. Que ce soit le taxi, la propriétaire de l'appart, les serveurs ou même la caissière du supermarché, ils étaient tous souriants et serviables. Juju a demandé à un des gérants d'un resto s'il était possible de mettre un match de foot en particulier à la télé un soir et le gars s'est mis en quatre pour lui faire plaisir. 


Une petite mémé au marché de Santa Cruz


L'appart

Vu qu'on n'avait pas de voiture, on a choisi de résider à Costa Adeje et on n'a pas regretté. C'est familial et il y a tout ce qu'il faut: supermarché, transports en commun, plage et restos (en comparaison, on n'a pas du tout accroché avec Playa de las Américas avec ses énormes resorts et l'ambiance festive). 

On a loué ce studio sur Airbnb. Il est sur les hauteurs, donc il faut grimper un peu si vous êtes à pieds. Il se situe à quelques minutes d'un mall, donc super pratique. Son point fort est la magnifique terrasse, le rêve de prendre son petit-dej en contemplant la vue le matin ou de boire un verre en contemplant le coucher de soleil...Il est très bien agencé; les quelques bémols sont la literie (pas très confortable), le frigo pas trop et le fait qu'il n'y ait pas de clim. Je n'aime pas du tout la clim mais pour le coup on était littéralement assaillis de moustiques! On en a vraiment chié de ce point de vue là.



  



Tenerife sans gluten et vegan!

Bon pour le coup on ne peut pas dire qu'on aura goûté à la gastronomie locale lol! Juju s'alignant comme d'habitude sur mon régime alimentaire qui lui convient bien, il n'a pas voulu manger seul des spécialités. Même les empanadas et les petites douceurs trop appétissantes, il n'a pas craqué! J'avoue que des fois je ne le comprends pas!
En tout cas je n'ai pas galéré car il y avait le grand supermarché du mall à côté de chez nous et surtout des restos indiens PARTOUT!!! On en a testé pas moins de 5 différents et ils étaient franchement bons. Ce qui est très pratique c'est qu'on choisit son type de curry et son type d'accompagnement, donc il y a toujours la possibilité de prendre des légumes avec n'importe quel type de curry (et y a un sacré choix). Le choix de dhal est aussi intéressant. 
Je n'ai été malade qu'une seule fois quand on a mangé dans un resto au bord de mer, les frites (qui n'étaient pas maison bien sûr) m'ont flinguée. 


 Le midi c'était pique-nique^^




On va vite retourner aux Canaries, car d'ici quelques mois direction Lanzarote! ^^




Ce volcan est vraiment LE truc incontournable à faire sur Tenerife: on a trop kiffé!! Sans voiture c'est un peu galère car vous serez tributaire des horaires très stricts des bus : un seul aller le matin vers 9h à la période où on y a été -octobre- et un seul autre pour le retour dans l'après-midi, vers 16h si mes souvenirs sont bons  (on avait peur que ça fasse super juste sur place mais finalement on a bien profité et on en avait plein les pattes) [c'est le bus n° 342 à la station Playa de Las Américas, comptez environ 1h30 de trajet jusqu'au volcan. Descendre devant l'hôtel Parador pour les randos au pied du volcan ou au terminus pour le téléphérique] Prévoyez des vêtements chauds car il y a un vent de ouf et ça caille grave par moments!

Je vous déconseille vivement de réserver à l'avance vos billets pour le téléphérique, en fait il y a un tel vent qu'il est presque tout le temps fermé. Quand on est arrivés il a fonctionné 1h et ensuite terminé! De toute façon ce sont vraiment les trails au pied du Teide qui valent le coup (vous pouvez récupérer une carte au niveau de l'hôtel mais on ne s'en est pas servis, les chemins sont bien fléchés). La vue est juste sublime et l'atmosphère tellement pure...



 



Pas mal de trails étaient fermés à cause du vent...On a commencé par aller admirer la vue pas loin du point de départ de tous les trails [Traversez la route et tout droit]. C'était incroyable, une immensité aride balayée par les bourrasques qui nous sifflaient dans les oreilles, woooooh! Impossible d'aller plus loin car le chemin était interdit, pour le coup on a vraiment regretté car ça devait être trop cool. 





Notre première balade (Roques de Garcia) nous a menés du côté de deux formations rocheuses qui évoquent un peu celles que l'on trouve dans l'Ouest américain (Roque Mendez & Roque Cinchado). Elles sont encore plus vieilles que le Teide, ce sont en fait des restes de l'ancien volcan. Elles ont 200 000 ans et ont tenu grâce au magma qui les a renforcées! 




 

 


 


On est ensuite remontés jusqu'au téléphérique; le pied car on n'a croisé quasiment personne, on avait le chemin pour nous. Celui-ci permet d'avoir une vue imprenable sur le Teide ; même si évidemment à force d'avoir le nez en l'air en permanence on finit par se casser la gueule! On a déjeuné comme des rois dans une petite grotte avant d'attaquer la dernière partie de la rando. Le petit détour sur le promontoire vaut le coup, mais ça commençait à cailler sec et le vent soufflait tellement qu'on en avait mal aux oreilles. Et surtout quelle bonne idée de poser l'appareil photo pour se prendre avec le retardateur, il était à deux doigts de finir par terre lol! 



 Le veggy tup' de Juju

Vue royale de notre coin déjeuner



 
 La frayeur!



Pour finir: les incontournables aspects pratiques bien pratiques!




Après en avoir pris plein les mirettes avec les superbes panoramas de l'île, on a voulu changer un peu et faire des visites citadines. Notre choix s'est porté sur la ville de Santa Cruz pour des raison purement pragmatiques: elle est située pas trop loin de Costa Adeje et facilement accessible en bus [prendre le bus 711 depuis la gare routière et compter environ 1h20 de trajet]

Ce n'est pas une ville incontournable mais on y a passé une bonne journée. Il y a pas mal de trucs à faire et le cadre montagneux est sympa. On a commencé par aller voir l'auditorium qui est assez frappant avec ses courbes évoquant un genre de voilier ou d'oiseau selon votre imagination!







 Une ancienne mini prison; je me sentais dans mon élément :p


Le marché en plein air est populaire avec des étals à même le sol, c'est un bon lieu pour observer  la vie locale. Ca crie, ça se bouscule, y a de la vie comme disait ma mamye! On trouve pléthore de petites églises disséminées dans toute la ville, on a particulièrement aimé l'une d'elles décorée d'éléments marins. 









 


Certaines rues ont des façades jolies comme tout, colorées et très typiques. Du coup on a déambulé le nez en l'air une bonne partie de nos balades! On a pique-niqué sur la Plaza de España qui se déploie autour d'une vaste étendue d'eau, c'est original et les gens n'hésitent pas à mettre les pieds dans l'eau pour se rafraîchir.


 








Le Marché Nuestra Señora de Africa est un incontournable de la ville. A moitié couvert, il propose des produits de qualité: fruits et légumes, fleurs, graines, herbes, pâtisseries (miam miam!), etc. Juju n'a même pas daigné goûter les biscuits alors que moi je bavais devant lol. Vie cruelle!! Pour le coup ça fait marché local et pas attrape-touristes, donc pas mal si vous voulez ramener des produits locaux.



Mais comment peut-on ne pas vouloir tout tester ?!



On a fini par le jardin botanique qui est très agréable car situé sur les hauteurs. Il y a un vent de ouf! On y découvre beaucoup de variétés tout en dominant à la fois la mer et la ville; certaines vues sont superbes. Par contre ça faisait bizarre de voir autant d'usines sur la côte, avec les montagnes juste à côté...On est rentrés heureux de notre journée mais traumatisés par le chauffeur de bus totalement à l'ouest, qui clopait au volant et qui ne faisait absolument aucun contrôle. Le mec se croyait sur des rails, mon cœur de motarde saignait lol. On s'est demandés si on allait arriver entier!











 On a trop regretté de ne pas avoir pris notre maillot de bain car cette piscine était superbe et pas chère du tout! (entrée à 4 euros!)
Dernière vue sur l'auditorium


Au prochain numéro: un volcan magnifique mais un téléphérique très capricieux!