30 janv. 2024

Langkawi part 2 (Tanjung Rhu beach et Kilim geoforest park)

 

Après être montés dans les hauteurs vertigineuses du skybridge, retour au plancher des vaches ou plus exactement au niveau de la mer. On s'est effectivement fait une journée pure "vadrouille-plage". Avec le scooter on est partis à l'aventure sur la route qui va au nord de l'île et on n'a pas été déçus. Les paysages sont superbes et même moi qui ne suis pas très plage (c'est chéri qui est fan), j'ai été charmée par les lieux.





L'endroit que j'ai préféré est Tanjung Rhu Beach. C'est une grande plage de sable blanc qui borde une mer turquoise, parsemée de jolis rochers (ça m'a rappelé la Thaïlande ou encore Okinawa). La température de l'eau était très agréable et cette fois-ci pas de méduses, on pouvait se baigner tranquilles! On a déjeuné dans un petit resto de bord de plage où on s'est régalés avec un nasi goreng (comme d'hab!). Seul bémol: quelques quads qui faisaient un boucan d'enfer et qui nous ont bien cassé les c....! C'est étonnant d'ailleurs car il n'y avait vraiment pas grand-monde, ça ne fait pas du tout plage bondée, donc on n'a pas trop compris ce qu'ils faisaient là.

Chéri préférant piquer un roupillon, j'ai poussé seule la vadrouille jusque tout en haut de la plage, c'était juste magique. Quasiment personne, une quiétude incroyable; un vrai kiff. On se trouve en fait dans la partie nord du Kilim Geoforest Park, et l'on voit d'ailleurs les grandes pirogues parcourir les flots. 



Le paradis en amoureux^^


On a repris le scooter pour continuer nos pérégrinations. On a fait un court stop à Sandy Skulls beach, qui est jolie mais rien à voir avec la notre escale. Plusieurs légendes entourent cette plage, qui tirerait son nom de pirates échoués sur le rivage après une grosse tempête; ou de prisonniers qui auraient tenté de s'échapper de l'île. 




Initialement on voulait se rendre à la Baie de Dataï, réputée pour sa beauté, mais celle-ci était fermée! On n'a pas trop compris pourquoi, on a essayé d'interroger un garde, mais pas moyen de tirer les choses au clair. On commençait à avoir mal aux fesses à cause du scooter, mais on se dirige quand même vers la cascade de Temurun.

Il se faisait faim, donc on s'attable à l'entrée du petit chemin pour prendre un bon goûter. Sauf que je vois une bande de singes émerger des bois et se rapprocher petit-à-petit, un gros macaque en tête. Ouuuuh je le sentais mal, du coup je me dépêche de finir mes petits biscuits. Soudainement un des singes -qui s'était rapproché en lousdé, le traître!- saute sur la table et commence à montrer les dents! J'ai grave peur de tout ce qui est bête sauvage (je préfère taper sur des animaux civilisés en cage hihi), donc je m'éloigne dare-dare. Chéri évidemment se gausse de moi, mais qui c'est qui fait moins le malin quand le chef des singes réclame son dû en grognant? Encerclé par la bande, Chéri, un peu inquiet, se lève et  essaie de continuer de manger ses Oréos, mais le chef ne l'entend pas de cette oreille. Il faisait vraiment peur car il était énorme et agressif. Du coup Chéri a bel-et-bien été contraint de donner ses gâteaux; du racket en bonne et due forme lol! Le pauvre a essayé d'en manger discretos quelques uns mais c'est l'autre, pas partageur, qui en a bafré la plus grande partie. Macaque 1 - Chéri 0. 

En plus de ça la cascade de Temurun n'est vraiment pas terrible, il y a pas mal de locaux, mais elle consiste en un genre d'étang à l'aspect saumâtre, pas très ragoûtant. Et en plus c'est infesté de moustiques, on s'est fait dévorer! De mon point de vue il n'y a que les strates géologiques qui sont intéressantes.







Sur le chemin du retour, on a eu une autre frayeur avec un singe, c'était pas notre journée! C'est hallucinant comme il y en a partout, ils sont sur le bas-côté et traversent à tout bout de champ la route. A un moment on a ralenti pour observer un petit groupe et l'un d'eux s'est mis à nous montrer ses -grandes- canines. J'ai commencé à paniquer et à crier à Chéri "Démarre! Démarre!", sauf que le temps que le scooter prenne de la vitesse, vlà-ti pas l'autre qui galope à côté de nous en poussant des grognements féroces, j'ai cru qu'il allait sauter sur le scooter! Bref, faites gaffe aux singes car ils peuvent se montrer agressifs... 

Le Kilim Geoforest Park nous tentait beaucoup, mais j'ai un avis assez mitigé. Ca vaut quand même le coup car du bateau vous voyez plein de choses que vous ne verrez pas de la terre ferme. Mais ce n'est  pas du tout respectueux des animaux et il y a un côté attrape-toutous vraiment insupportable! On est ballotés comme des enfants d'un point à l'autre, à la queue-leu-leu et les deux premières visites sont nulles. La première est une petite grotte avec des chauve-souris et la seconde une espèce de ferme à poissons.. Non seulement c'est inintéressant mais les pauvres poissons sont détenus dans des bassins dégueulasses, ça faisait vraiment mal au cœur. Inutile de vous dire que je ne suis pas restée à écouter leurs inepties (les autres touristes écoutaient comme des babaches, no comment).  J'étais vraiment vener, j'ai failli demander qu'on nous ramène au point de départ pour en finir avec ce tour de merde, mais heureusement la suite était nettement mieux.


Les innombrables chauve-souris, c'était impressionnant


A certains égards ça m'a évoqué la Kinabatangan river, sur Borneo
Il y avait plein de poissons à pattes


A bord de notre petit bateau on a sympathisé avec une Ukrainienne qui kiffait sa life depuis plusieurs mois en voyage loin de la guerre, et une Asiatique qui était certes sympathique, mais ultra collante. Et s'il y a bien un truc que je déteste, c'est qu'on me mette le grappin dessus...Une vraie sangsue, j'arrivais même pas à parler tranquillement avec Chéri sans qu'elle s'en mêle ou veuille prendre des selfies (alors qu'on se connaissait depuis 10 minutes!). Putain que je déteste les excursions organisées aussi pour ça... On a fini par s'en dépêtrer en lui faisant comprendre, sans être méchants, qu'on voulait aussi profiter à deux. 

Le reste de la balade en bateau était super chouette. On a passé beaucoup de temps dans la mangrove, à observer des singes et des aigles majestueux. Ensuite on a mis cap sur les ilots rocheux qu'on voyait au loin la veille depuis Tanjung Rhu beach. Il y avait plein de poissons multicolores, c'était magnifique (nourris avec du pain pour les attirer, ça c'était beaucoup moins sympa). Pour finir ils nous ont déposé sur une petite plage déserte, on s'est bien baignés, même si j'avais toujours un œil sur les éventuelles méduse). Le gars qui conduisait notre petit bateau -il s'agit en fait de grosses barques- aimait la vitesse, alors il nous a bien fait kiffer en allant à fond et en prenant des virages de malades. 



















Notre dernière vadrouille fut de nous rendre à la ville de Kuah. Il n'y a vraiment qu'une seule chose à voir, c'est l'immense statue de l'aigle, symbole de Langkawi (et qu'on a pu justement admirer au Kilim Geoforest Park). Hormis ça la ville est plutôt moche. 







Retour enfin à Kuala Lumpur, mais il nous restait un après-midi avant de reprendre l'avion à 2h du mat. Du coup zou, on trouve sur google maps un bord de plage à environ 45 minutes en VTC (ne me demandez pas le nom, j'en ai aucune idée!). Pour le coup il n'y avait QUE des locaux, on était les seuls Occidentaux. L'ambiance était très familiale, tout le monde pique-niquait, c'était sympa. Mais alors la plage était ultra moche, le sable ressemblait à de la vase, ça collait aux pieds, une horreur! D'ailleurs personne ne se baignait à part quelques enfants. Et surtout on a commencé à paniquer car impossible de trouver un VTC pour rentrer, on a dû finir par aller dans un hôtel pour qu'ils nous commandent un taxi. On a payé plein pot mais purée le soulagement! 


Dernière image que j'emporterai de la Malaisie, seuls au monde...


Pour terminer: les traditionnels aspects pratiques


11 janv. 2024

Langkawi part 1 (skybridge et les Seven wells waterfall)

 
Après notre sympathique séjour à Penang, direction l'île de Langkawi! C'était la partie du voyage que j'attendais le plus et c'est celle que j'ai préférée. L'ambiance sur l'île est détente, il y a plein de trucs sympas à faire et la nature y est particulièrement belle. 

Quand on est arrivés au bungalow qu'on avait loué, situé tout au bout d'un chemin de terre au fond d'un village, un petit bonhomme haut en couleurs nous attendait: Dee. On a immédiatement aimé sa bienveillance et sa bonne humeur. Il nous a estomaqués en nous expliquant que les gens déposaient partout des peluches de tigre devant leur maison pour faire peur aux singes! Et effectivement il y en avait plein sur sa propriété. On les entendant courir sur le toit du bungalow et je peux vous dire que leurs folles cavalcades faisaient un raffut de tous les diables!


Notre petit patio
Le tigre veille sur le réfrigérateur!





Dee aime son île et ça se sent! Il nous a fait faire un tour bien utile en voiture pour nous montrer plein de trucs; avant de nous déposer à une agence de location de scooters (le moyen le plus pratique pour se déplacer sur l'île). Il nous avait conseillé notamment un bar (cher, mais où chéri pouvait se faire plaisir avec une petite bière) sur la plage de Tengah. On n'a pas été déçus, on a assisté à un magnifique coucher de soleil...










Notre première visite sur Langkawi fut -on ne peut plus classique- le skycab et le skybridge à l'Oriental Village. Alors ça vaut clairement beaucoup plus le coup que Penang Hill. Faites fi du petit village style carton-pâte à l'entrée et allez directement au funiculaire qui permet d'avoir un panorama magnifique à mesure que l'on s'élève dans la montagne. Il y a des singes un peu partout (pour changer) et on a beau être habitués, ça donne toujours un charme supplémentaire aux balades. 









Ici comme ailleurs, les amoureux cadenassent leur amour


Il faut payer en plus l'entrée pour le skybridge. On a vachement hésité, on trouvait ça un peu abusé vu qu'on avait déjà payé l'entrée en bas; mais bon, tant qu'on y était, on s'est dit que c'était ballot de ne pas le faire! Même si c'est court, c'est quand même impressionnant et on a vraiment la sensation de surplomber la canopée. 



La vue vertigineuse 


Le ticket d'entrée donnait droit à la visite d'un musée de l'illusion (qui se visite en chaussettes!). Contre toute attente on s'est amusés comme des petits fous, il est vachement bien fait! Si vous avez des enfants je vous le recommande, ils vont adorer. Tout est fait pour que vous puissiez prendre des photos rigolotes dans les différentes salles à thèmes.






Un des trucs qu'on a préférés sur Langkawi, c'est Seven wells waterfall! On commence par une montée d'environ 40 minutes dans la végétation; ça pique mais le jeu en vaut la chandelle. Si vous êtes en bonne condition physique ce sera assez facile, sinon prenez votre temps mais tenez le coup, car vous serez récompensés de votre ténacité. On arrive à une petite cascade, qu'on admire d'en bas. 

Ce qui est super chouette c'est qu'en continuant la grimpette, vous arriverez en haut de la cascade. Et là c'est plein de petits bassins et surtout de toboggans naturels, où vous pourrez vous baigner et vous payer de sacrés moment de rigolade avec les glissades 😄 Il y avait pas mal de locaux, ce qui rajoute du charme à l'endroit. De plus la vue est superbe, vous vous baignez en surplombant la forêt. Un vrai kiff...


Quel panorama!





A suivre: comment Chéri s'est fait racketter son goûter par un gang de singes!