South Beach, voilà bien un univers où, en toute bonne foi, je n'aurais jamais imaginé mettre un jour les pieds! Donc j'étais à la fois curieuse et perplexe lorsqu'on s'y est rendus pour la première fois (il y a plein de bus qui y vont depuis Downtown; comptez une vingtaine de minutes depuis Bayside Marketplace. Pour info, le bus 150 vous y conduit directement depuis l'aéroport pour quelques dollars ; comptez une heure. C'est très pratique si vous avez une escale un peu longue, c'est ce qu'on a fait en rentrant des Bahamas en attendant notre vol pour Paris. Bon le sable et le sel pendant les douze heures d'avion c'était un peu moins cool mais au moins on a profité jusqu'au bout!).

Un peu bêtement je guettais les bombes siliconées qui étaient sensées hanter les lieux; mais en fait de bombes il y avait des gens tout ce qu'il y a de plus normal; certes un peu plus musclés-bronzés-décolletés-échancrés que la moyenne, mais rien d'extraordinaire non plus. Une précision s'impose: South Beach mérite sa réputation le week-end, pas la semaine. L'ambiance y est alors très différente, les gens y viennent pour parader et se lorgner les uns les autres, ça crie (enfin surtout les jeunes alcoolisés), ça s'exhibe (certaines filles se baladent en string dans les rues et dans les magasins, assez hallucinant et pourtant vu mes recherches on ne peut pas vraiment dire que j'ai les yeux et les oreilles chastes huhu), ça met du gros son et ça abuse du soleil. Pas trop ma tasse de thé tout ça, mais somme toute c'était assez intéressant; et si vous êtes photographe il y a des drôles de scènes à immortaliser. La semaine en revanche c'est beaucoup plus détente et familial. En tous les cas je dois reconnaître que pour une fois je n'ai pas eu l'impression d'être dévisagée comme Zizou la girafe à cause de mes muscles et de mon tatouage, je faisais couleur locale!


Les mecs sont gavés aux protéines, on en trouve absolument partout...
On a assisté à des scènes vraiment cocasses de jaugeage mutels de pecs!
 Ca laisse rêveur...Je crois qu'aucune boutique ne devait avoir ma taille :p


Bref, on descend du bus et boum le hasard, on tombe sur une salle d'entraînement de boxe. On n'a pas pu s'empêcher d'aller y faire un petit tour, ah le bruit des frappes sur les sacs et la bonne vieille odeur de sueur...


Miami Beach est vraiment immense et l'eau est d'un bleu superbe, incroyablement chaude de surcroît. Il y a pas mal de monde jusqu'à la tombée de la nuit, mais vu son étendue c'est tout-à-fait supportable. On y a surtout beaucoup couru (facilement deux heures à chaque fois), mais l'inconvénient c'est que c'est dur de le faire les pieds dans l'eau: il y a du monde, on s'enfonce et il n'y a qu'une petite bande entre l'eau et le sable mou. Néanmoins on n'avait pas envie de courir en arrière-plan comme tout le monde le faisait, d'une part à cause de la chaleur (ça cogne grave et il n'y a aucun vent), mais aussi parce qu'il aurait fallu mettre des baskets (et c'est quand même dommage sur une plage...).


Les emblématiques postes de sauveteurs





Un matin qu'on faisait notre footing, on voit un attroupement de gens. Intrigués, on aperçoit dans l'eau une espèce de grosse masse grise-noire qui se balance doucement. Sur le coup j'ai pensé à des algues ou à une baleine échouée, mais quand même ça semblait différent....Et d'un coup je me suis rendue compte que c'était un troupeau de lamantins!! Une dizaine! Je suis une fan inconditionnelle de cet animal, je craque totalement...J'avais eu la chance d'en voir en Asie, notamment à Okinawa, mais jamais dans leur habitat naturel. Putain des lamantins sauvages à quelques mètres quoi!! Ils ont fini par se disperser, néanmoins ils restaient aux abords de la plage, filant comme des fusées sous l'eau. Alors là je ne pouvais pas rater ça! Je me poste assez loin dans l'eau, attendant leur passage. Ca n'a pas loupé, une énorme masse fonce sur nous et passe à moins d'un mètre, je crois défaillir de bonheur...En fait les lamantins sont très joueurs et adore venir voir les baigneurs, c'est impressionnant du fait de leur taille mais ils sont complètement inoffensifs. Rien que pour ça, ce voyage à Miami valait le coup ^^

Si ces adorables grosses bêtes vous laissent de marbre, vous serez peut-être plus sensible au charme des belles cylindrées. On peut en admirer de fameuses devant le Marlin Hotel, notamment cette magnifique Thunderbird rose.





 


South Beach possède un véritable trésor que constituent les nombreux édifices Art Deco (plus de 800 selon le National Geographic!). Pour les admirer, le mieux est de flâner sur Collins Avenue et Wahsington avenue en scooter (ou à pied, mais elles sont longues). Le jour où on a pris les photos -en fin d'après-midi- on était partis uniquement avec nos affaires de plage puisqu'on projetait de se faire une petite trempette. Seulement le ciel était d'un bleu intense, vraiment magnifique; même à la montagne j'ai rarement vu une couleur pareil....A un feu rouge on échange un regard et on a la même pensée "C'est trop con!". Alors zou, on remballe à fond la caisse jusqu'à l'appartement pour prendre nos appareils et on refait le trajet en sens inverse pour profiter de ces conditions exceptionnelles. Bien nous en a pris, on n'a plus jamais eu de ciel comme ça les jours suivants!





 





A suivre:  comment on s'est retrouvés en rade dans le quartier le plus craignos de Miami, face à une grosse caisse de rappeur aux vitres teintées zonant au ralenti!



Libélés : , , , , , , , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

2 commentaires:

    titite a dit…

    c'est cool d'avoir un aimant à bébêtes, petites ou grosses !
    toujours ce ciel bleu, incroyable ! à la plage, c'est juste top !
    la taille des hauts de bikinis est impressionnante en tous ça, il faut plein de silicone pour les remplir !

  1. ... le 24 janvier 2015 à 16:26  
  2. Pralinette a dit…

    Hihi un aimant à bêbêtes, c'est exactement ça! :p

  3. ... le 25 janvier 2015 à 09:26