Les Everglades je m'en faisais une grande joie. Déjà parce que dès qu'il y a une occasion de vadrouiller dans la nature je suis partante; mais aussi parce que j'avais vu et lu quantité de trucs dessus, donc j'avais hâte de me rendre compte par moi-même de quoi il retournait. Tout était prévu; après avoir épluché le guide et différents blogs, on s'était fixés pour aller à la pointe sud du parc national. 

Initialement on voulait s'y rendre en scooter. Seulement voilà, impossible de trouver un scooter digne de ce nom à Miami, rien que des jouets pour kékés qui ne dépassent pas le 60km/h! (les gens s'en servent pour flâner à Miami Beach) On s'est donc rabattus sur l'idée de louer une voiture. Eh bien croyez-le ou non, les Etats-Unis ont beau être le pays de la voiture, aucun véhicule de disponible dans la bonne dizaine de loueurs chez qui on s'est rendus! (et je peux vous dire qu'on n'était pas les seuls dans cette situation. Première fois de ma vie que ça m'arrive!). Après s'être enfilés des kilomètres et des kilomètres de rue en plein cagnard, avoir attendu pour rien pendant des heures, au comble de l'énervement on doit se résoudre à l'idée que les Everglades, on n'y ira pas par nos propres moyens.

Alors là j'avais les boules! On décide d'aller se renseigner aux petits kiosques pour touristes qui vendent des tas d'excursions. Ils nous dégotent un truc tout compris, mais je renâcle à mort et sors le grand jeu de la vadrouilleuse outrée d'avoir à frayer avec le commun des touristes. Non non non, je préfère encore ne pas y aller que de me taper le car et de visiter en dix minutes top chrono et à la queue leu leu ce lieu magnifique, et patati et patata. Après un bon quart d'heure de tractations paf, me voilà avec mon billet à la main à attendre gentiment comme tout le monde qu'on nous embarque.



On arrive à l'embarcadère où on monte dans les fameux bateaux à fond plat et à hélice. Ca fait un bruit de folie dès que le moteur tourne, heureusement qu'ils distribuent des boules quiès! Pour le coup on finirait sourdingues...




La balade commence et pour le coup je ne regrette pas de m'être laissée convaincre par Simon. C'est une sensation unique, on a l'impression de voler littéralement sur l'herbe. Difficile à décrire, mais en tous les cas je n'avais encore jamais vécu cette sensation de glissement, surtout quand le bateau tourne ou fait demi-tour. Un ravissement...





On ne verra malheureusement pas beaucoup d'animaux, juste une tortue à nez long et un petit alligator. Tant pis, on profite des magnifiques paysages. Deux petits conseils cependant: prévoyez la crème solaire car ça tape un  truc de malade (et pourtant on a commencé la balade sous la pluie), et couvrez-vous à cause des moustiques (malgré le répulsif je me suis fait bouffer).









Après la promenade en bateau (bien trop courte à mon goût; c'est quand même le point fort des Everglades) on assiste à une démonstration d'animaux -j'ai réussi à garder mon calme- puis balade dans une sorte de jardin aménagé, le citron à la main pour arroser mes piqûres de moustiques qui gonflaient à vue d’œil...La combinaison n'aurait pas été de trop, j'ai fini par courir me réfugier dans la boutique, poursuivie par une horde de moustiques affamés.

J'ai vraiment été déçue de visiter ce lieu exceptionnel en deux heures top chrono...Avec les excursions tout compris ils vous emmènent au point d'entrée du parc le plus proche de la ville et vous torchent le truc vite fait; on n'a pas le temps de profiter de la faune et de la flore. Je pense que ça vaut largement le coup de pousser plus au sud jusqu'à Flamingo et d'y passer la journée comme ce qu'on avait initialement prévu. Enfin ce sera pour une prochaine fois!

Pour finir: les immanquables aspects pratiques



Libélés : , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

2 commentaires:

    titite a dit…

    dommage que vous n'ayiez rien vu et que cela ait été aussi rapide. quel manque de chance, pourtant, il y a une telle faune !
    c'est sûr que comme c'est touristique, il n'y a pas une minute à perdre, pour embarquer encore plus de touristes et donc d'argent.
    vraiment dommage.

  1. ... le 18 mars 2015 à 18:59  
  2. Pralinette a dit…

    Tu m'étonnes...J'étais verte!!

  3. ... le 19 mars 2015 à 22:49