Le climat (août)


Étant donné que c'était censé être la saison des ouragans, je dois dire que j'appréhendais un peu...(on a le chic pour partir pile quand il y a un risque de cyclones et compagnie, cf l'ïle Maurice!) Finalement on a eu un temps magnifique, il a juste plu un peu dans le parc national des Everglades. Le reste c'était nickel: un soleil rayonnant, un ciel bleu à tomber et une chaleur largement supportable. Quant à la température de l'eau elle était super chaude, un vrai kiff de se baigner :p

 Les beaux drapeaux qui claquent sous le soleil


Les transports

Je n'aurais jamais imaginé qu'on galèrerait autant avec la location de véhicules...D'abord en ce qui concerne les scooters, il n'y a que des pauvres trucs pour kékés (pas plus de 60 km/h, juste bons pour frimer sur Ocean Drive). Nous qui pensions nous en servir pour vadrouiller jusque dans les Everglades, on a vite déchanté...Ensuite pour ce qui est de la voiture, il est impératif de réserver à l'avance! On a écumé les loueurs pendant une matinée et une après-midi complètes sans le moindre succès et je peux vous dire qu'on a rencontré plusieurs personnes dans le même cas que nous...

Miami est desservie par un réseau de bus qui est pas mal mais les distances sont vraiment grandes, donc on perd du temps. Par contre de Downtown c'est simple d'aller à Miami Beach car plusieurs bus s'y rendent et il y en a assez régulièrement; comptez une demi-heure environ. Nous on y allait avec le scooter à kéké, c'était un peu flippant d'emprunter le highway avec mais on a survécu!

Je radote mais pour info, le bus 150 vous conduit directement à Miami Beach depuis l'aéroport pour quelques dollars ; comptez une heure. C'est très pratique si vous avez une escale un peu longue, c'est ce qu'on a fait en rentrant des Bahamas en attendant notre vol pour Paris. Bon le sable et le sel pendant les douze heures d'avion c'était un peu moins cool mais au moins on a profité jusqu'au bout!



Les gens

Comme déjà mentionné, j'ai été un peu déçue de ne pas voir tant de silicone que ça! Par contre les muscles gonflés à la prot, vous pourrez en admirer en veux-tu en-voilà (j'avais l'impression de rencontrer partout des répliques des mecs de mon club de mma, enfin en légèrement plus bronzés et moins abîmés quand même :p). South Beach est très différente la semaine (ambiance tranquille assez familiale) du week-end (c'est là que vous pourrez admirer les plus beaux spécimens!). L'avantage c'est qu'on ressent beaucoup de liberté; libre à vous de déambuler avec votre mini-robe ultra moulante rose fluo que vous n'avez jamais osée sortir du placard, là personne ne vous fera de réflexion désobligeante. Idem pour les tatouages, même les grosses pièces passent inaperçues, ça fait du bien.

Il y a une vraie diversité culturelle (communautés portoricaines, cubaines, jamaïcaines, etc.) à découvrir en déambulant dans les quartiers. J'ai été assez surprise des extrêmes en termes d'attitudes envers les touristes: la plupart des gens sont chaleureux et sympas comme tout, mais les cons sont vraiment ultra cons et désagréables.

Des pots et des pots de protéines à tous les coins de rue; 
Miami ou le royaume de la gonflette...


Notre appart

On a loué ce superbe studio sur Abritel (en plein sur Biscayne avenue dans Downtown), pour 400 euros la semaine. Et vu qu'il y a eu quelques problèmes avec le ménage, le sympathique et très commerçant propriétaire Jean-Charles nous a remboursé la moitié, donc ça nous est revenu à 200 euros, pas mal! Non seulement il était bien situé mais de surcroît ensoleillé, avec une vue complètement dégagée et dans une tour très classe. Il y avait une salle de sport mais surtout une magnifique piscine où l'on pouvait se détendre et piquer une tête après avoir vadrouillé la journée. Le bonheur...




La vue le soir
The piscine



La nourriture

A Downtown il y a plein de lieux sympas pour manger et boire un verre. Pour le midi si vous n'avez pas envie de vous poser, il y a pas mal de stands de rue (ouverts 24h/24) tenus par des Portoricains et qui proposent de la nourriture rapide (mais bonne). J'y ai fait une cure de jus d'orange, les oranges de Floride n'ont pas volé leur réputation elles sont exquises! 

Un conseil, fuyez Bayside Market Place, attrape-touristes au possible où vous mangerez mal et cher. Je vous indique un seul restaurant qui restera gravé dans ma mémoire: le Sparky's Roadside BBQ (204 Northeast 1st Street). Bon pourtant je ne mange quasiment pas de viande mais pour le coup j'y ai dégusté le meilleur poulet de ma vie, une véritable tuerie! Tout est fait maison, de la marinade aux sauces en passant par les frites, et ça se sent! C'est incroyablement bon, j'en garde un souvenir impérissable (le burger végétarien est terrible aussi apparemment). 




Miami sans gluten et sans lactose

Comme d'habitude j'avais emporté tout ce qu'il fallait pour me faire mes petits-déjeuners sur place. Je n'ai pas trop galéré pour me nourrir, d'autant qu'ils sont plutôt au taquet sur les intolérances et assez compréhensifs. Difficile de manger végétarien comme j'en ai l'habitude, du coup j'ai consommé pas mal de poulet grillé et de crevettes. A Downtown il y avait nombre de primeurs où j'ai pu acheter des fruits (très bons au demeurant, je garde un souvenir ému d'une pastèque sucrée à souhait^^).

Pour faire les courses il y a des supérettes (Pharmacy, au début on n'avait pas compris ce que c'était!) mais on n'y trouve pas grand-chose. Le chocolat sans lactose on oublie, j'avais bien fait d'emmener mes tablettes...

Plat de riz, crevettes et bananes plantins à Little Havana




Libélés : , , , , , , , , , , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

0 commentaires: