Ce qui est chouette à Terceira, c'est qu'on voit de très jolies choses rien qu'en se baladant en voiture. Les piscines naturelles affleurent un peu partout, les champs s'étendent à perte de vue...C'est un plaisir pour les yeux à chaque instant.


La lave, omniprésente sur l'île
Une vue de Sao Mateus
Titite ne cherche plus, j'ai trouvé ta voiture de mariage!! Les élevages de taureaux
Une vue de la côte où les couleurs étaient époustouflantes!

A l'office du tourisme d'Angra ils nous ont donné le programme des tourada à corda des jours suivants. Qu'est qu'est-ce? C'est un genre de feria où on lâche un taureau dans un périmètre bien délimité de la ville et où tout-un-chacun peut aller le défier avec des couvertures ou des parapluies (aucun mal n'est fait au taureau à l'inverse des horribles corridas...).

Dans la vie j'ai peur de trois animaux: les requins, les ours et les taureaux, donc autant vous dire que je n'étais absolument pas chaude pour assister de près à ce genre de truc. Tout le monde était juché sur les murets, bien à l'abri, sauf qu'évidemment il ne restait aucune place...Alors du coup on était dans la rue (j'étais la seule nana, trop rassurant!) et je crevais de trouille au début. Mais en fait, même si on a certes un peu d'adrénaline, c'est quasiment sans danger! En effet le taureau est retenu par une longue corde au cas où et seuls les passants rompus à cet exercice s'amusent avec lui, le gros des troupes se fait des petites frayeurs en détalant dès qu'il rapplique! Bon évidemment c'est quand même impressionnant d'entendre la bête lancée au galop se précipiter de votre côté et de sentir le mouvement de la foule qui se met à courir, mais franchement on y prend vite goût et à la fin je m'amusais comme une petite folle!


Les protections des cafés pour que le taureau ne rentre pas!


Le promontoire le plus haut de l'île est celui de la Serra de Santa Barbara (1023 mètres, on y accède en voiture) à partir de laquelle on a une très belle vue sur l'intérieur de l'île ainsi que sur Pico et Sao Jorge (s'il fait beau, c'est pas gagné!). Il y a un vent du tonnerre donc mieux vaut prévoir des habits chauds. On peut vadrouiller un peu en s'éloignant de la route mais il n'y a pas de sentier, c'est dommage. Le sol est composé d'une mousse épaisse et spongieuse où on s'enfonce complètement, c'est trop rigolo !


Deux petites marmottes parisiennes de passage^^

Les grottes font partie des choses qu'on a le plus appréciées sur Terceira, elles sont fabuleuses! La visite du tube de lave Algar do Carvao était stupéfiante, ça reste l'un des souvenirs les plus forts de notre voyage aux Açores. On commence par emprunter un petit chemin qui permet de descendre dans un gouffre recouvert de plantes arborescentes, c'était magnifique et je suis dégoûtée car les photos ne rendent pas du tout, on a eu un mal de chien à en avoir une qui ne soit pas trop floue! (de manière générale je trouve que c'est très dur de prendre les grottes en photos)

On arrive ensuite à une sorte de plate-forme où un guide nous explique la formation du tube de lave et nous montre la marque d'une énorme bulle d'air qui était restée emprisonnée. Après on se balade dans la grotte, l'atmosphère est juste magique car elle est immense, ça goutte de partout et on se dit qu'on est vraiment tous petits...(là où j'ai le plus ressenti cette sensation ça reste quand même les pyramides en Egypte) Et enfin on descend à plus de 90m de profondeur pour accéder à un lac souterrain, woooh c'est MAJESTUEUX!


La marque de l'immense bulle d'air qui devait bien faire dans les 2 mètres de diamètre
Le plafond de la grotte, il est à une vingtaine de mètres au-dessus de nos têtes, on restait le nez en l'air à se faire goutter dessus tellement c'était impressionnant hihiLe lac souterrain aux eaux limpides et glacées

Pas très loin se trouvent les furnas do Enxofre, des fumerolles qui rappellent qu'il existe toujours une activité volcanique sur l'île. C'est sympa, on se balade sur un joli petit chemin fleuri. Mais en matière de fumerolles, c'est quand même à Unzen qu'on a eu le plus de sensations...odorantes! :p



Le trail des Misterios Negros (n°54 du Rother guide) a été mon favori de tout le voyage. On est véritablement plongés dans la nature et on alterne les paysages : petit lac, bébé volcan, forêt tropicale, lave, prairies...c'est très agréable. Bon comme d'hab la rando n'est pas facile, il faut souvent se frayer un chemin parmi la végétation, mais ça vaut vraiment le coup et pour une fois ça ne monte pas.

Un peu de grimpette dans la lavePour un peu on se croirait dans les Vosges chez Titite! Une pause bien méritée (en vrai ça pique lol!)

La rando se finit à la gruta do Natal, un tube de lave très différent du précédent car il est tout en longueur. On le parcourt sur environ 700m mais il s'étend sur plusieurs kilomètres. On fait la visite seuls, on doit porter des casques pour éviter de se cogner la tête et croyez-moi en fait c'est bien utile même si on a l'air bien neuneus avec!

Il y a un autel car ils y célèbrent les fêtes de Noël et même certains mariages. Il y a un passage facultatif où il faut marcher accroupis, ben mine de rien c'est pas facile car ça casse le dos et on s'arrache les genoux et les mains sur la lave coupante! (oui on a souffert pendant ce voyage!) On voit bien les différents types de lave: celle qui coule en formant une rivière, celle qui reste toujours spongieuse, etc. (désolée je ne me rappelle plus les noms). Le tout avec la musique du seigneur des anneaux en fond, une visite vraiment sympa.


Pauvre Fabinou qui a dû courir se jeter dans le passage après avoir enclenché le retardateur!

Pour le trail autour de Terra Brava (n°57) on n'a pas eu de bol car on a fait la 1ère moitié sous la flotte. Mais ça faisait briller les cailloux alors Fabinou s'est fait un plaisir d'en ramasser par poignées, rhalala encore des trucs qui vont s'entasser devant son bureau! Le sentier est difficile car on passe par des prairies où le sol est complètement défoncé, ainsi que par la forêt où on a de la végétation jusqu'au visage et où il faut se battre avec pour pouvoir passer, sans compter tous les troncs sous lesquels on doit se faufiler tant bien que mal (n'y allez pas les bras nus même s'il fait chaud).

En plus c'était marqué qu'on risquait de rencontrer des hardes de taureaux en liberté et qu'il faudrait alors faire demi-tour! J'étais complètement flippée, surtout que là c'est pas comme les ours, j'ai pas de jolie cloche rose pour les faire fuir! Du coup je scrutais les troupeaux qu'on voyait, heureusement que y a les pies pour se repérer...



Dans les autres choses qu'on a faites à Terceira, on a visité Praia da Vitoria mais il n'y a pas grand-chose à voir à part une jolie église et une mignonne petite placette.


Le dernier soir de tout notre voyage (on avait une dernière journée à Terceira avant de rentrer à Paris) on a eu la chance qu'il y ait un spectacle folklorique d'organisé dans un village pas loin de chez nous. Les habitants des environs avaient fait le déplacement et il y avait une très bonne ambiance. C'était chouette de voir les habits et les danses traditionnelles, on était contents de partir sur ces dernières images de joie et de fête.




Une petite fille à croquer dans sa jolie robe

La suite: une envolée vers l'île toute noire de Pico où on a dit bonjour aux baleines!



Libélés : , , , , , , , , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

3 commentaires:

    Titite a dit…

    pfiou, que de belles photos (encore !)
    la grotte était trop belle, j'aurais pas pu y aller, car j'ai des tendances clautro... mais whouaw !
    et puis qu'est ce que c'est vert !
    pour le taureau, j'aurais pas fait la fière... c'est tellement impressionnant comme bestiau !

  1. ... le 14 juillet 2011 à 10:31  
  2. Pralinette a dit…

    Attends de voir Florès, c'est vert de chez vert! :)
    C'est vrai que la 2ème grotte fallait pas être claustro, on a vraiment l'impression de descendre dans les entrailles de la terre...

  3. ... le 14 juillet 2011 à 10:34  
  4. Anonyme a dit…

    Bonjour,
    nous on part bientôt pour Terceira, fin juin début juillet, j'imagine que le temps sera frais ? Bien à toi

  5. ... le 13 juin 2017 à 14:15