Après avoir amplement profité des charmes des plages de la côte nord, il était temps de rentrer un peu dans le cœur des terres mauriciennes. L'excursion qui nous a le plus emballés, c'est les chutes de Tamarin. On a a-do-ré! Ca nous a pris la journée, mais il faut dire qu'on y a été en scooter en traînant un peu en route.

A Quatre Bornes, une ville animée et pleine d'embouteillages


Les chutes de Tamarin ne comptent pas moins de sept cascades enclavées dans une belle gorge sauvage. C'est assez galère de les trouver. On y accède par le village d'Henrietta, le mieux c'est de dépasser le terminal des bus, en continuant de rouler vous tomberez sur un autre petit parking duquel part un chemin pour accéder à la première chute. L'avantage c'est que vous éviterez de vous faire harceler par les guides qui proposent leurs services avec insistance et qui vous assurent que c'est très dangereux d'y aller seul. En fait il y a plusieurs possibilités de randos:

---) soit vous faites les trois premières cascades en faisant demi-tour une fois arrivés à la dernière; c'est ce que font faire les guides aux touristes et pour le coup c'est de la belle arnaque car il n'y a vraiment pas besoin d'eux pour trouver le chemin.
---) soit vous faites ces trois cascades en faisant une boucle pour éviter d'avoir à faire demi-tour; c'est ce qu'on a fait et je vais vous détailler nos mésaventures un peu plus loin :p
---) soit vous faites les sept cascades; et là vous ne pourrez pas vous passer de guide.

Avant de vous lancer à l'assaut des cascades, vous pouvez admirer le panorama au bout du petit chemin qui part sur la droite du terminal de bus d'Henrietta (vous passez devant un temple hindouiste et ensuite vous vous engagez sur une mauvaise piste qui longe des champs de canne à sucre; en scooter faut s'accrocher!). Bon ça casse pas trois pattes à un canard mais la vue est quand même jolie par beau temps. 





Pour accéder aux chutes mieux vaut être bien équipé! (chaussures de rando indispensables) Ca glisse énormément, que ce soit sur la terre ou  les rochers. On commence par emprunter un chemin qui descend sec jusqu'en haut de la première cascade. C'est assez impressionnant de surplomber la gorge en entendant le bruit de l'eau qui va se fracasser plus bas...




Ensuite vous continuez de descendre et là c'est juste magnifique car vous passez sous la cascade dans une grotte creusée dans le flanc de la gorge !! C'est trop beau de voir l'eau bondir au-dessus de sa tête. Par contre attention où vous posez les mains dans la grotte; ça n'a pas loupé, j'ai mis la mienne en plein dans du caca de chauve-souris!



Peu de gens se baignaient mais nous on n'a pas pu résister! La vasque dans laquelle se déverse la cascade est grande, profonde (on n'a pas pieds) et fraîche; et vous pourrez mettre votre tête sous le jet puissant si le cœur vous en dit! J'en garde un souvenir inoubliable :) Certains sautaient de plusieurs mètres de hauteur mais je vous déconseille de le faire à moins d'être accompagné d'un guide qui vous indique précisément où sauter, car il y a des rochers qui affleurent.



Ragaillardis par ce petit bain, on décide de continuer notre chemin vers les autres cascades. La première est incontestablement la plus jolie, les autres sont beaucoup moins impressionnantes. Vous pourrez également vous baigner, mais personnellement l'eau ne m'inspirait pas trop car elle faisait un peu stagnante...

Le lacis compliqué des racines
La première cascade vue de loin
Une autre cascade 

A partir de là les ennuis ont commencé...Déjà on a bien galéré pour continuer de descendre après la troisième cascade. Il y avait un espèce d'à-pic qu'on ne voyait pas bien comment franchir. Ah si, en s'accrochant d'abord à la paroi de ce rocher, puis en se laissant glisser le long de ce tronc d'arbre...C'est parti mon kiki, je balance mon sac à Simon et j'essaie tant bien que mal de poser mes pieds sur cette branche beaucoup trop loin pour moi (pour le coup j'aurais bien troqué mes biceps qui ne me servaient pas à grand-chose contre des jambes de mannequin!). Première frayeur.

Ensuite on s'aventure dans la forêt mais le sentier disparaît de plus en plus dans la végétation...Sur le Lonely il est indiqué qu'il est balisé à l'aide de peinture blanche, mais ce qu'on prenait pour de la peinture sur les arbres était en fait de la moisissure! Haha les bons citadins de base! Bon, inutile de paniquer, on continue d'avancer en essayant de suivre la gorge. Sauf qu'à un moment, force est de constater qu'on est complètement paumés. La forêt est partout autour de nous et même en essayant de rebrousser chemin on ne reconnaît plus rien et tout se ressemble, misère...En plus je suis littéralement assaillie par les moustiques (quelle riche idée j'ai eue de faire cette rando en short!), il y en a des nuages qui volettent autour de mes jambes. Vu qu'évidemment je fais des réactions allergiques, mes cinquante piqûres se mettent à gonfler en même temps, c'est du plus bel effet  (je me couvrirai les jambes les deux jours suivants!!)

Et là, mon ex [doux euphémisme; traduisez à chaque fois par "connard d'abruti de merde] dégaine mon ennemi juré, celui à qui je voue une haine tenace, le SMARTPHONE!! Je déteste ce truc qui finit par aliéner les gens et par leur faire oublier les règles de politesse les plus élémentaires. Bon passons car je peux remâcher toute seule pendant des heures (Simon me traite de vieille réac, pas faux mais moi au moins mon Samsung je peux lui rouler dessus ou le balancer au feu, il s'en porte très bien na!). Breeeef, le Smartphone on en pense ce qu'on veut mais l'appli boussole c'est quand même bien pratique. Tac tac en deux temps trois mouvements mon ex nous retrouve la bonne direction; on remonte la gorge en coupant à travers la végétation et tant pis pour les ronces ou le bermuda déchiré en grimpant à quatre pattes tellement c'est pentu, on a juste envie d'en finir.

On émerge enfin en haut de la gorge; ah on a fière allure, moi avec mes jambes et mes bras boursouflés et sanguinolents, et mon ex avec son short complètement déchiré. Qu'importe le regard quelque peu ahuri des autres touristes et le sourire narquois des guides que l'on croise, la boucle est bouclée!

 On a bien mérité un petit ananas!
 

La suite: le marché de Port Louis, la bête noire des agoraphobes!




Libélés : , , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

3 commentaires:

    Step by Step Around The World a dit…

    Salut Pralinette!
    un petit post pour te dire que ton blog m'a beaucoup servi quand je suis partie aux açores en septembre dernier, merci tout plein!
    Tu m'as aussi donné le goût pr en faire un...de blog ;o)
    dont voici le lien: http://littlemathildestepbystep.blogspot.fr/
    avec la réunion comme dernier trip.
    Je te souhaite encore beaucoup de belles aventures, et merci de nous les faire partager!
    Mathilde

  1. ... le 31 janvier 2014 à 09:41  
  2. Pralinette a dit…

    Coucou!
    Eh bien je suis super contente que mon blog ait pu te servir, et encore plus ravie de t'avoir donné envie de partager tes aventures :) J'ai été voir tes reviews et ça m'a rappelé plein de bons souvenirs (c'est marrant car j'ai été à la Réunion justement cet été mais trop peu de photos pour faire un post).
    Je te mets tout de suite dans la liste de mes blogs préférés^^

  3. ... le 31 janvier 2014 à 10:57  
  4. Step by Step Around The World a dit…

    Merki !!! c'est marrant comment les histoires de vie peuvent se croiser!!
    hey je suis aussi gourmande que toi j'ai l'impression, et j'adore concocter des douceurs assez régulièrement.
    Un de mes blogs préférés que voici: http://doriannn.blogspot.fr/
    tant pour les idées que pour la rédaction des articles
    Bonne continuation!!

  5. ... le 2 février 2014 à 12:14