Se rendre sur l'île de Skye 

L'aéroport le plus proche est celui d'Inverness. La seule compagnie qui le dessert est Flybe. Mais c'est de la grosse arnaque car ils vous font payer les bagages par segment de vol; autrement dit comme il y a une escale vous payez quatre fois en comptant l'aller et le retour! Au total ça nous revenait à près de 450 euros par personne, quasiment le prix de notre dernier vol pour le Japon! Faut pas pousser mémé dans les orties, du coup on a pris un vol pour Glasgow où on a ensuite loué une voiture.

Il faut compter environ cinq heures sans se presser pour arriver sur l'île. De notre côté, vu qu'on aime bien vadrouiller en chemin, on a coupé le trajet en deux en dormant sur la route. Il y a des trucs sympas à faire et on passe par de jolis paysages.




Le climat (septembre)

Après un mois passé aux Açores on pensait qu'on était vaccinés, que nenni mes amis! Le temps écossais est vraiment...unique. Je comprends maintenant l'adage selon lequel il faut être écossais pour pouvoir vivre là-bas. Les photos sont trompeuses car on ne sortait l'appareil que lorsqu'il faisait beau. En réalité il pleuvait en moyenne tous les quarts d'heure; et puis alors la bonne grosse douche parfois agrémentée de grêlons....Subitement le soleil se remettait à briller, et paf rebelotte il pleuvait à nouveau! Tout ça avec un vent à vous glacer les os.

Du coup c'est assez difficile de s'habiller. Il faut bien sûr impérativement prévoir un haut et un bas de K-way, mais aussi des choses plus légères car lorsque le soleil brille on est limite en tee-shirt.

Il n'y a eu qu'une seule journée où on n'a rien pu faire: c'était la tempête non-stop pendant vingt-quatre heures. Mais j'ai l'impression que c'est assez rare, pour mauvais que soit le temps, il est surtout changeant.


Les gens

Je pensais que les Ecossais seraient un peu bourrus, eh bien ils étaient adorables! Ils étaient accueillants, souriants, toujours prêts à nous aider, bref on gardera d'eux un excellent souvenir.


Les randos

On avait commandé sur Internet le guide "The isle of Skye" (Cicerone) et il est vraiment pas mal. Il propose de nombreux trails de difficulté variable. Par contre il a un gros inconvénient : il n'y a pas de carte générale (ou au moins qui reprenne les parties de l'île) situant les trails. Du coup des fois on a eu franchement du mal à les localiser, et il y en a un qu'on a même dû abandonner faute de trouver le point de départ....C'est d'autant plus problématique que dès qu'on s'éloigne des sentiers les plus touristiques, il n'y a pas d'indication.

On a fait de belles balades (notre préférée: les Quiraing), les paysages sont extrêmement sauvages et d'une grande beauté. Leur état général est assez bon malgré les intempéries (prévoyez évidemment des chaussures de rando étanches; de notre côté on n'a pas sorti les bâtons). 

En tous les cas si vous aimez les animaux vous serez servi entre les moutons, les vaches et les phoques!


La voiture

Incroyable mais vrai, la location de voiture ne comporte aucune assurance (vous pouvez rouler là-bas sans être assuré!), il faudra donc en rajouter une sur place dans le prix.

Fabien a l'habitude de rouler à gauche au Japon, donc on n'a pas eu de problème. Il n'y a qu'à Glasgow où on a eu quelques frayeurs avec les ronds-points...On avait emprunté le GPS de mon père mais on peut très bien faire sans en se débrouillant avec une carte, car c'est assez bien indiqué. Par contre il nous a été bien utile pour localiser les stations d'essence (y en a quand même pas mal).

Il faut faire très attention aux animaux car il y a des moutons absolument partout. Ils trottinent ou font la sieste sur le bas-côté et sur la route, voire surgissent d'un bond! Idem pour les vaches qui se baladent  toutes seules.



A part sur les grands axes, les routes n'ont qu'une seule voie; donc il faut se ranger sur les passing place. Mais les conducteurs sont très courtois; presque un peu trop d'ailleurs car parfois chacun se rangeait en attendant que l'autre passe, on aurait dit les Dupond Dupont!




Le logement

Sur la route on a dormi à deux endroits différents:

A l'aller on a dormi à Ardgarry farm, un charmant bed and breakfast pour lequel on a eu un gros coup de cœur! Sue et son mari vous accueillent à bras ouverts et se mettent en quatre pour vous faire plaisir. C'est joli, douillet, et on est vraiment à la ferme entre les moutons, les poneys et la basse-cour! Le matin vous prenez votre petit-déjeuner dans leur joli salon avec un bon feu de cheminée, ambiance so britsh! (Fabien a trouvé la nourriture super bonne, en plus vous cochez ce dont vous avez envie). Bon à savoir pour les intolérants: Sue propose du pain sans gluten et de la margarine sans protéine de lait.



 La déco de jardin bien du pays!

Au retour on a dormi à Tigh na Cheo, avis mitigé: la chambre était mignonne mais petite; et surtout le lit grinçait effroyablement au moindre mouvement (oubliez la fête du slip!). Le propriétaire n'était pas des plus aimables mais par contre sa femme était adorable; au petit-déjeuner elle m'avait mis de côté un grand bol de fraises pour être sûre que je puisse manger quelque chose.




Sur l'île de Skye, on avait pris pour la semaine le Ridge End Cottage (au nord de l'île), définitivement la plus belle maison qu'il nous ait jamais été donnée de louer! Elle est isolée, grande, et super cosy (mention spéciale à la déco avec plein de cœurs et à la douche de la mort qui tue avec pas moins de quatre jets!). On avait vraiment l'impression d'être chez nous; les propriétaires avaient même tout préparé à l'avance pour faire un feu de cheminée. Le must : les moutons tout autour de la maison, un vrai bonheur de les voir passer devant la fenêtre quand je préparais le petit-déjeuner, j'étais trop heureuse. Et puis la vue est superbe, admirez plutôt:

Depuis la chambre



 Depuis la cuisine; ça change des vieux pigeons moches parisiens! 
 Le salon (qui était déjà plus grand que notre appart tout entier...)
 L'immense chambre
 Et enfin la cuisine toute équipée (pourquoi j'ai pas la même hein??)


L'île de Skye sans gluten et sans lactose

En Ecosse tout le monde connaît les intolérances alimentaires, donc vous n'aurez pas le sentiment de passer pour un extraterrestre. On a mangé deux fois au resto et les gens se sont toujours montrés charmants et très prévenants. Dans le premier (gastronomique), la serveuse a emmené ma fiche en cuisine pour voir avec le chef comment il pouvait s'adapter. Résultat: je ne me suis jamais autant régalée depuis que mes intolérances sont apparues, pour un peu je les aurais oubliées! (bon quand j'ai vu le fabuleux dessert de Fabinou arriver, là c'était plus possible d'oublier :p). On a aussi mangé dans un pub où ils m'ont fait un truc spécial car aucun plat de la carte ne convenait.

Au supermarché j'étais ravie car j'ai trouvé plusieurs trucs que je ne peux pas manger en France à cause de saloperies inutiles rajoutées (genre dextrose ou sirop de glucose), à l'instar du jambon de poulet. Après je n'ai pas regardé s'ils avaient des produits spécifiques sans gluten et/ou sans lactose vu que je suis poly-intolérante (y a toujours un truc qui colle pas), mais ça ne m'étonnerait pas qu'ils en proposent.

Et puis sinon Fabien a goûté le fameux haggis (la panse de brebis farcie) qu'il a préparé lui-même à la maison!




 Et voilà, j'espère que cette petite aventure écossaise vous aura donné envie d'aller vadrouiller sur l'île de Skye; nous en tout cas on y retournera sûrement!



Libélés : , , , , , , , , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

8 commentaires:

    titite a dit…

    la maison est trop mignonne et l'intérieur avait l'air vraiment grand et sympa !
    et les moutons à la fenêtre, c'est trop fort. moi j'aurais couru derrière pour faire un poutou !
    sinon c'est bien que tu aies pu te régaler ! comme quoi , en france, on est vraiment à la bourre sur la question...

  1. ... le 16 décembre 2012 à 10:38  
  2. Riri-cuisine a dit…

    Merci pour tous ces conseils pratiques, je rêve de l'Ecosse mais là ça va être un peu froid pour le moment, j'attendrais le printemps :)

  3. ... le 24 décembre 2012 à 11:48  
  4. Pralinette a dit…

    Oui je te le conseille si tu ne veux pas finir gelé sur place :p

  5. ... le 24 décembre 2012 à 12:06  
  6. Mickie a dit…

    Ca y est billets et voiture bookés pour deux semaines au mois d'aout prochain!!!
    Merci pour tous tes conseils ;)

  7. ... le 17 mai 2013 à 16:40  
  8. Pralinette a dit…

    Oh c'est super, j'espère que ça va vous plaire!! Faudra me raconter :)

  9. ... le 17 mai 2013 à 20:34  
  10. Anonyme a dit…

    super et que l'écosse est belle, bien rendue par les photos et la fraicheur du récit merci j'y vais l'été prochain après avoir pris un déjà un petit contact dans le sgrampians et glencoe...

  11. ... le 28 novembre 2013 à 17:19  
  12. Virginie a dit…

    Bonjour,

    Je me pose la question du supermarché sur l'île de Skye. Départ dans moins d'un mois et on a l'habitude de faire casse-croûte à midi mais quand je cherche des supermarchés ou au moins des "grocery stores", je ne trouve pas grand chose. Des suggestions ? :)

  13. ... le 23 avril 2017 à 12:35  
  14. Pralinette a dit…

    Bonjour Virginie,
    Alors dans mes souvenirs, il n'y avait qu'un supermarché où on faisait des pleins, il était à Portree. Et il y avait parfois des boutiques d'alimentation générale dans les villages, mais peu achalandés

  15. ... le 2 mai 2017 à 14:27