Je vais maintenant vous présenter ce que j'ai préféré à Séoul: les merveilleux parcs Haneul & Noeul. Ce qu'ils ont de merveilleux, c'est qu'ils vous donnent l'impression d'être plongé dans une nature chatoyante coupée de tout environnement urbain. J'ai adoré cette sensation de parenthèse régénérante proche de celle d'un WE à la campagne. En plus de ça ils sont vastes et proposent de magnifiques points de vue sur Séoul et sur la rivière Hangang. Vous pouvez y passer la journée entière tellement c'est chouette.

Par contre pour y accéder tu parles d'une galère!! Ca avait l'air facile sur le plan mais en fait c'est super mal indiqué depuis le métro, les flèches renvoient à du grand n'importe quoi et il faut changer de niveau plusieurs fois. J'ai erré pendant près de trois quarts d'heure avant de trouver l'accès. Je me suis retrouvée sur les bords de la rivière Hangang qui, entre nous soit dit, sont géniaux si vous aimez faire du vélo: des kilomètres et des kilomètres de pistes bien aménagés. [Depuis la station World Cup Stadium, il faut prendre la sortie indiquant les parcs; je crois que c'est la 1. Puis vous allez tout droit, vous descendez à gauche les grands escaliers, vous longez le World Cup Stadium en partant sur la droite (il y aura des parkings à traverser). Vous arrivez dans un parc et sur votre droite, après un pont, vous trouverez des grands escaliers qui permettent d'arriver au parc Haneul. Bon bien sûr avec un Smarphone ce sera easy baby...]


Hangang river
J'ai également fait un détour par le World Cup Park; il ne casse pas trois pattes à un canard mais il est sympa (surtout pour les enfants car il y a pas mal de jeux)
Des érables, toujours des érables



 Les fameux escaliers (le sésame!); si vous les trouvez c'est bon!


Ma préférence va au parc Haneul qui s'apparente à une vaste prairie. Les longues herbes ondulent sous le vent, on peut s'aventurer dans des petits chemins et se reposer sur des balancelles qui surplombent le  beau panorama. Pour la petite histoire, sachez qu'auparavant l'ensemble du complexe de parc constituait en fait une île, puis avec l'essor de Séoul en 1978 c'est devenu la plus grande décharge du monde (140 millions de tonnes d'ordures qui atteignaient 98 mètres au-dessus du niveau de la mer!). On a du mal à y croire quand on voit l'endroit charmant et préservé que c'est devenu...Comme quoi quand y a une vraie volonté écologique hein...


La vue du haut des escaliers




 Dire qu'on est à Séoul!!


Je vous conseille d'y aller en semaine, il n'y avait quasiment personne. Je me suis fait un super pique-nique, bien installée dans une balancelle sur une sorte d'esplanade dominant la ville. Je suis restée près d'une heure, je ne suis vraiment pas d'une nature contemplative mais là franchement c'était juste le kiff! 

Pasmo aussi a profité :p



Après ça j'ai exploré le parc de fond en comble, il y a plein de petits sentiers qui serpentent dans la prairie, un chemin qui en fait le tour d'où l'on peut admirer la vue (on est vraiment en hauteur) et un petit promontoire rigolo. J'étais tellement de bonne humeur que je me suis même surprise à sourire à une femme seule qui profitait aussi de l'endroit. Évidemment je me suis mangé un gros vent puisqu’elle a détourné immédiatement le regard et baissé la tête; putain les gens ont vraiment un problème dans ce pays...(je me suis pris des râteaux de ce genre un nombre incalculable de fois). D'ailleurs je me suis fait la réflexion que tous les Coréens avec qui j'avais un tant soit peu discuté ou sympathisé étaient des hommes; à croire que les femmes sont prises dans un tel carcan de normes sociales qu'elles n'osent même pas parler à une étrangère seule. Ce pays demeure un mystère pour moi sur le plan des interactions sociales, et pourtant c'est pas faute d'avoir vadrouillé dans  des pays et des cultures divers et variés, notamment asiatiques. Comme si tous les codes de communications universels (notamment le simple fait de sourire ou même de dire bonjour) étaient ici mis en suspens; déroutant...












Des petites abeilles qui auraient ravi mon chouetton d'amour!


Je suis ensuite allée à Noeul park qui est juste à côté [mais pour y accéder il faut redescendre -via une route- pour ensuite remonter; enfin là ça va c'est assez simple car c'est indiqué et on peut se repérer sur le plan]. Ce parc est différent du précédent car il est davantage aménagé. Les espaces de verdure sont truffés de sculptures modernes; c'est spécial mais moi j'ai bien aimé. Il y a un bel endroit avec des tables pour pique-niquer et un potager, ça fait très champêtre!



 
 
 Encore et toujours les magnifiques panoramas sur la rivière Hangang




 



 


Après cette super journée où j'ai pu faire le plein de soleil et de vert, je suis redescendue prendre le métro. Et en chemin, alors que j'étais sur une grande avenue avec plein de voitures partout, je vois un lapin!! Un beau lapin papillon, tout seul sur le trottoir...J'ai même pas eu le temps de l'attraper qu'il s'était mis en tête de traverser l'avenue! Le voilà à slalomer entre les voitures à petits bonds, je défaillais de peur qu'il se fasse écraser. Surtout qu'il était tellement fatigué le pauvre pépère qu'il s'est allongé en plein sur le bitume. Un type est sorti de sa voiture pour le choper mais il a repris sa course. Je l'ai coursé un bon quart d'heure pour essayer de le récupérer (qu'est-ce que j'en aurais fait??? Je sais pas mais impossible de le laisser comme ça), mais peine perdue. Tout le monde s'arrêtait pour le regarder et essayait de l'attraper (un chauffeur de bus s'est même arrêté et m'a demandé si c'était le mien!!). J'ai fini par abandonner, il était sur un petit carré de verdure près d'un centre commercial; quel crève-cœur, ça m'a vraiment fait mal de le laisser tout seul....


 Dernière vue sur le World Cup Stadium



La suite : comment ce pays d'anti-végétariens invétérés a failli m'avoir de nouveau en planquant des petits bouts de viande dans mes galettes aux lentilles, grrr!!





Libélés : , , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

0 commentaires: