Après nous être frottés à la neige du Val d'Ese, on s'est dit qu'il valait mieux ne pas monter trop haut pour nos futurs randos. On a donc choisi de faire un petit bout du GR20 sud (aux alentours de Vizzavona), qui passe par de belles forêts. Le chemin qui longe la cascade des Anglais n'est pas super facile mais ensuite c'est très cool. Par contre on a caillé comme jamais, on avait le bout des doigts complètement congelés en mangeant!

Méfiez-vous s'il a beaucoup plu les jours précédents car on a eu du mal à franchir une rivière, on a dû remonter une bonne centaine de mètres au-dessus du guet pour trouver des blocs de pierre suffisamment rapprochés pour nous permettre de traverser.










Un hôtel abandonné à côté de Vizzavona



Le lendemain, départ pour un trail qui nous paraissait très prometteur. Seulement voilà, impossible de trouver le point de départ avec les indications imprécises du guide...On s'est donc lancés complètement au hasard sur un chemin qui nous paraissait correspondre à peu près. Au final c'était pas du tout celui qu'on avait prévu de faire mais ça a été notre plus belle rando de Corse, et même une de nos plus belles tout court, j'en garde un souvenir inoubliable! 

On a commencé par s'élever doucement sur une petite colline pour arriver au pied de montagnes enneigées, c'était sublime. Le vent était vif mais avec le soleil c'était très agréable. Et puis on est tombés sur des bergeries, à l'époque où on était il n'y avait pas de berger, mais à la belle saison on peut assister à la fabrication du brocciu. Le chemin continuait encore mais à regret on a dû faire demi-tour pour ne pas nous laisser surprendre par la nuit. Après six heures de balade on est rentrés fatigués mais heureux comme des rois, comme quoi l'imprévu a parfois du bon! 




Corse du Sud
 On se dirigeait droit vers la neige!




A qui peuvent bien appartenir ces drôles d'empreintes ?



 


 Arrivée aux petites bergeries, on se serait crus dans Heidi!

 Une pomme volante...

 Redescente dans la vallée par le joli sentier

Après il a bien fallu rentrer sur Paris...Mais avant de prendre l'avion on a fait un petit crochet par A Capulatta, un centre d'élevage et de protection de tortues (l'entrée est gratuite). C'était sympa, on peut y observer de nombreuses espèces de tortue et l'endroit est bien aménagé.




 Les fameuses tortues de Floride que beaucoup de propriétaires inconscients ont relâchées dans la nature sans se soucier des conséquences...




Et voilà c'était la fin de notre court séjour en Corse, mais ces magnifiques érables japonais nous ont vite fait repenser à notre cher Japon qu'on ne délaisse jamais bien longtemps...:p

Pour finir : les traditionnels aspects pratiques!




Libélés : , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

2 commentaires:

    titite a dit…

    "la corse, terre de contrastes"... comme aurait dit mon prof de géo de l'époque...
    il n'empêche, la nature luxuriante avec des cascades contre les terres limite semi arides, en passant par des paysages d'érables, la corse révèle une richesse naturelle étonnante !

  1. ... le 14 août 2012 à 22:19  
  2. Pralinette a dit…

    Ah oui je suis bien d'accord, c'est ça qui est génial avec la corse, on peut voir plein de paysages différents!

  3. ... le 14 août 2012 à 22:33