Après la jungle entourant la Kinabatangan, cap sur le sud en direction de Semporna! L'archipel est composé de nombreuses petites îles propices à la plongée. On a un peu hésité avant d'y aller, mais grand bien nous en a pris car les paysages sont juste paradisiaques! Je n'ai jamais vu d'eau aussi transparente de ma vie. Le trajet pour descendre de Sepilok jusqu'à Semporna fut assez épique. Des heures de voiture à avaler la fumée noire des camions, des repas pris sur le pouce dans des échoppes où à chaque bouchée je me disais que ce serait un miracle si je ne me tapais pas d'intolérances, la traversée de lieux perdus où des hommes venaient serrer la main de Fabien tant ils n'avaient pas l'habitude de voir des touristes, bref, voilà un itinéraire dont je me souviendrai!

Les faubourgs de Semporna étant complètement embouteillés, on a encore galéré une bonne heure pour rejoindre le centre-ville. Dans le Lonely on peut lire que c'est une ville sans charme, un "mal nécessaire" pour accéder aux merveilleux sites de plongée; je trouve que c'est un peu exagéré. Il est clair que ce n'est pas une jolie ville, mais elle n'est pas désagréable non plus. On a aimé manger le soir dans les restos de fruits de mer sur le mini fronton, faire nos emplettes au marché pour nos piques-niques et s'immerger dans l'ambiance colorée et musicale des snacks bondés au petit-déjeuner. 

Le premier jour, on s'est pointés à l'embarcadère pour trouver un type qui accepte de nous emmener sur l'une des îles. On n'avait pas très envie de passer par une agence spécialisée et on s'était dit qu'on se débrouillerait comme des grands. Mouais, finalement ça nous est revenu quasiment au même prix, donc inutile de jouer les aventuriers, mieux vaut opter pour une formule tout compris! Par nos propres moyens, on a donc d'abord été sur Mabul où on a loué sur place un masque et un tuba. En fait on a détesté...Des resorts luxueux jouxtent des espèces de bidonvilles (le trait n'est pas exagéré, c'est vraiment misérable); donc en gros sur la plage publique vous avez peur de vous faire piquer vos affaires, et sur les plages privées vous êtes dans un ghetto doré où des gosses en pirogue viennent mendier pendant que vous vous baignez...Franchement on s'est sentis super mal.




Le joyau de l'archipel de Semporna est Sipadan, une île située à 36km de la côte, réputée pour ses spots de plongée. C'est en fait le sommet d'une aiguille sous-marine, apparemment connue des plongeurs du monde entier. Il faut en moyenne patienter quinze jours pour avoir la chance de s'y rendre, car ils ont restreint l'accès à un certain nombre de plongeurs par jour pour protéger le site. N'étant que snorkeleurs, on n'y croyait pas trop. Et là gros coup de bol, l'agence où on se renseigne nous annonce qu'il leur reste deux places pour le lendemain! Ni une ni deux on remplit les papiers.

Le départ se fait dans l'excitation la plus totale, avec une demi-douzaine de plongeurs. Vu leur enthousiasme, on a l'impression d'avoir décroché un ticket pour le paradis :p Sipadan apparaît enfin, un petit bijou vert  dans son écrin turquoise. Ca ne rigole pas quand on débarque, chacun est soigneusement contrôlé à un petit poste de police. On est en règle, ouf on va donc pouvoir admirer ces fameux fonds marins!






La première sortie nous laisse le goût d'un rêve....Les fonds sont sublimes, je n'ose imaginer ce que ça doit être de plonger. Les coraux sont colorés, l'eau absolument limpide, il y a des poissons partout et surtout des tortues! C'est incroyable de les voir se mouvoir à côté de nous, on s'étouffe littéralement de joie dans notre tuba la première fois qu'on en croise une (voir la vidéo ici)! On est seuls en plein milieu de l'océan à nager à côté de tortues, on est en train de vivre l'une des plus belles expériences de notre vie. C'est la nature, la beauté à l'état pur. Franchement je suis quelqu'un d'assez terre à terre, mais à ce moment j'ai vraiment le sentiment d'être transcendée et de vivre quelque chose de phénoménal avec Fabien. Quand le bateau revient nous chercher, les plongeurs nous disent qu'ils n'ont jamais vu des fonds aussi riches, tout le monde a la méga banane :) On se fait un bon pique-nique sur l'île, mais on n'a tous qu'une envie, y retourner!



Vue de Sipadan avec la gopro depuis l'eau^^

Les  deux autres sorties sont également super: on admire des coraux gros comme des soucoupes, on voit de nouveau plein de tortues et même des requins (en vidéo là)! Quand on saute du bateau la dernière fois, on a une grosse surprise, on atterrit au beau milieu d'un gigantesque banc de poissons (un aperçu en vidéo ici)! Je peux vous dire que lorsque vous n'êtes pas prévenus ça fait drôle :p On rentre fatigués mais heureux comme des rois, Sipadan n'a pas volé sa réputation, elle est véritablement un lieu magique.

Le lendemain on continue sur notre lancée en choisissant d'aller farnienter cette fois à Sibuan, un paisible petit atoll. Avant de prendre le bateau on va d'abord faire quelques courses pour notre pique-nique. Nous voilà donc partis pour le marché, quand soudain je sens qu'on me touche les fesses. Pas la main au cul, certes détestable mais qui a au moins le mérite d'être franche, non non, le vieux PINCEMENT de cul, le truc bien humiliant!! Mon sang ne fait qu'un tour, je me retourne, je repère le type, je me mets en garde et je lui décoche dans le cul le kick le plus puissant de ma vie! Cet abruti est complètement choqué, il baisse la tête et se colle au mur comme une merde en essayant de se protéger. Pas de bol pour lui d'être tombé sur une boxeuse, j'espère qu'au moins je lui aurai fait passer l'envie de tripoter les touristes...Il a eu de la chance qu'on soit environnés de mecs (j'avais un peu peur de leur réaction) parce que sinon je me serais pas contentée d'un coup de pied au cul...Le plus drôle c'est que Fabien n'a rien grillé du tout vu qu'il marchait devant moi! Quand je lui ai raconté il était complètement halluciné hihi.

Remis de nos émotions (enfin surtout moi!) on embarque sur le bateau. Sibuan est sublime : de l'eau turquoise, du sable blanc et des cocotiers; un vrai paysage de carte postale. Toute la journée on alterne entre snorkeling (très sympa même si rien à voir avec Sipadan; on a quand même rencontré une petite murène, on peut la voir ici!) bronzage et mini-balade.






Au revoir Sibuan...

On quitte l'archipel de Semporna du bleu plein les yeux et des souvenirs plein la tête. Qu'est-ce que c'était beau! A ce jour ça reste les lieux les plus paradisiaques que j'ai vus. Si vous aimez plonger c'est une destination incontournable!

Notre voyage s'achève et on doit remonter sur KK. On reprend donc la route en sens inverse (il n'y a pas de jonction reliant le sud à KK; la route s'arrête à Tawau) et on décide de faire une surprise à nos Japonais, en s'arrêtant dormir une nuit à leur guesthouse. A peine arrivés on croise Hiroshi qui nous saute au cou (ce qui est tout de même assez inhabituel pour un Japonais!) et qui appelle à grands cris ses amis. Momoyo et les autres arrivent en courant, les retrouvailles sont plus que chaleureuses, on a l'impression d'avoir retrouvé de vieux amis! On passe une soirée mémorable, on a tellement de choses à leur raconter et de photos à leur montrer...

Bien entourée de Hiroshi et Momoyo

Le lendemain, triste départ pour KK....On se dit au revoir avec beaucoup d'émotions, on promet de venir les voir au Japon et on reprend la route. Avant notre vol pour Paris, on passe une nuit à Kuala dont on ne voit grand-chose (on a effacé toutes les photos par mégarde!). On vadrouille juste un peu dans notre quartier et au pied des très belles tours Petronas (452m, les plus hautes du monde jusqu'en 2004 où elles furent détrônées par la Taipei 101), mais ça nous donne envie de revenir pour découvrir cette ville. Ce ne sera certainement pas mon unique voyage en Malaisie, ce pays absolument fabuleux et si attachant!


Pour finir : les sempiternels aspects pratiques



Libélés : , , , , , , , , , , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

0 commentaires: